SYNDICALEMENT DIFFÉRENT !
Une équipe, de l'audace, des actions
Intéressement 2018 versé 2019

Avec  la CFTC  soyez les premiers  informés :  résultats intéressement 2018 des 4 branches

    - Branche maladie

    - Branche retraite

    - Branche Famille

    - Branche Recouvrement

 

 

 
RPN SALAIRE :  La CFTC dénonce la politique de l'ucanss
Un saupoudrage de mesure  pour seulement  37% de salariés
pas de mesure générale , encore une fois les salariés passent devant la glace ...... ici le compte rendu

Ici la déclaration CFTC

Flash info 13.03.2019

Prime

Aucune organisation syndicale n'a signé le protocole d'accord sur une prime qui, en plus d'être imposable malgré son faible montant (car hors dispositif "Macron" sur décision unilatérale de l'employeur), ne concernait qu'une partie très limitée de salariés. La CFTC et l'ensemble des organisations syndicales expriment ainsi leur attachement à ce que la Sécurité Sociale soit traitée comme un tout : un et indivisible !"

Infos Fédérales mars 2019

L’Ucanss communique aux organisations syndicales.

LA REVISION DES TAUX RMPP

Suite aux diverses actions des salariés et à l’action de l’intersyndicale, la Direction de la Sécurité sociale vient de notifier le taux d’évolution de la RMPP du Régime général.

COMMUNIQUE RPN Prime exceptionnelle du 19 février.

Compte rendu commun :

 

Le 19 février 2019, s’est tenue à l’UCANSS, une Réunion Paritaire de Négociation sur l’attribution
d’une prime exceptionnelle pour le personnel de la Sécurité sociale.
Pour l’UCANSS, négocier se résume à relayer l’arbitrage du Ministère pour le déblocage d’une
enveloppe maximale de 10 Millions d’euros et l’arbitrage du Comex quant aux modalités
d’attribution au personnel :
✓ La prime est réservée aux seuls agents dont le coefficient développé est inférieur ou égal à
259 points (coefficient de base + points d’expérience + points de compétence) soit 1 876 €
bruts,
✓ Un montant forfaitaire de 257 € bruts (proratisable pour les temps partiels).

PRIME !! 20.02.2019

L’Ucanss communique enfin aux organisations syndicales !

Réponse de l’employeur : Seuls 37% des salariés de la Sécurité Sociale Bénéficieront de la prime …… Dont le montant est très en deçà de ce qui pouvait être légitimement attendu !

Communiqué commun 6 février

Les Fédérations CGT, FO, SUD, CFTC et CFE-CGC, réunies ce jour, condamnent l’attitude méprisante du ministère et de l’UCANSS. Malgré leur engagement à répondre au plus tard le 1er février sur les revendications salariales, aucune information n’a été communiquée.

Cette absence de réponse et le déploiement disproportionné des forces de l’ordre, à l’occasion du rassemblement, le 29 janvier dernier, devant le ministère s’inscrit dans l’orientation de répression voulue par le gouvernement et démontre l’aveuglement de l’employeur et de la tutelle face à l’urgence sociale.

PRIME MACRON A LA SECU.... SILENCE RADIO …
Vign_image001

"Prime Macron : ainsi font, font, font, les petites marionnettes, ainsi font, font, font, trois petits tours et puis s'en vont !!! (Tous en chœur)

 

La comptine semble être la nouvelle méthode de dialogue social à la Sécurité Sociale. L'employeur s'évertue à nous chanter une petite chansonnette espérant semble-t-il nous endormir.

 

"Prime Macron : ainsi font, font, font, les petites marionnettes, ainsi font, font, font, trois petits tours et puis s'en vont !!! (Tous en chœur)

 

La comptine semble être la nouvelle méthode de dialogue social à la Sécurité Sociale. L'employeur s'évertue à nous chanter une petite chansonnette espérant semble-t-il nous endormir.

 

La CFTC n'est pas dupe et vous l'avait fait savoir dès le 17 janvier déclenchant l'ire de l'Ucanss et de ses avocats. Et pourtant malgré les discours de façade, nous voilà face à la réalité. Nous sommes le 4 février et toujours aucune info sur "l'opportunité" (pour reprendre l'expression de Raynal Le May, directeur de l'Ucanss) d'attribuer une prime aux salariés de la Sécurité sociale dans le cadre du dispositif dit "Macron".

 

La CFTC réaffirme sa détermination à obtenir gain de cause pour les salariés et faire cesser le mépris clairement affiché par l'employeur tant dans l'expression verbale employée que la non-réponse apportée malgré ses engagements."
Créer un site avec WebSelf
CFTC fédération PSE © 2017 tous droits réservés